Le droit à la liberté d’expression pour l’église baptiste de Westboro?

En 2011, la Cour suprême a jugé en faveur du droit de l’église anti-homosexuelle de protester lors de funérailles militaires, écrit Casey Selwyn.

Exposition des faits

L’église baptiste de Westoboro est une petite église indépendante basée à Topeka au Kansas et dirigée par le pasteur américain Fred Phelps. Cette petite église épouse des opinions extrêmes et est devenue célèbre pour ses manifestations lors de funérailles militaires où les membres de la congrégation clament que les soldats morts sont la conséquence sanctifiée par dieu d’une guerre qui vise à punir le mal causé par les États-Unis. Sur son site web, ‘godhatesfags.com’ (dieu hait les tapettes) il est dit que l’église de Westboro conduit des «manifestations pacifiques en opposition au style de vie de ‘tapette’ et de corruption de l’âme –  un fléau qui détruit la nation». L’église a commencé à exercer en 1995 et à manifester en 1991. Elle se targue d’avoir mené à bien 48,341 manifestations à ce jour.

Malgré sa petite taille, l’église a déclenché l’intérêt et la controverse et fut le sujet du documentaire de Louis Théroux pour la BBC en 2007, intitulé La Famille la Plus Détestée des États-Unis. En 2011, la famille d’un soldat américain dont les funérailles avaient été boycottées ont tenté de traîner Phelps en justice – le cas connu comme Snyder contre Phelps – mais la Cour suprême a tranché à huit contre un en faveur de l’église de Westboro en appel. Ce cas a déclenché un débat au sein de la communauté académique et dans le public. Les gens s’interrogent sur les limites à la liberté d’expression lorsqu’il s’agit de ce type de manifestation.

L'avis de l'auteur

Les opinions de l’église baptiste de Westboro et leurs activités sont, au sens de l’auteur de ce cas, abominables. Néanmoins, je soutiens la décision de la Cour suprême en faveur de l’église de Westboro dans le cas de Snyder et plus généralement le droit d’un tel groupe d’exister. Les manifestations aux funérailles produit davantage de dégâts émotionnels pour les familles des victimes que d’autres formes de liberté d’expression mais le recours ne devrait pas être de limiter le droit de manifester de ces groupes. Premièrement, il existe des limites à la proximité des manifestants aux funérailles qui, je pense, doivent être maintenues pour préserver un niveau de respect envers le processus d’enterrement des familles en deuil. Deuxièmement, il faudrait plutôt recourir à d’autres manifestations contre ce genre de manifestations plutôt que de tenter de limiter la liberté d’expression. De cette manière, la décision de la Cour pourrait avoir des conséquences positives pour ceux qui s’opposent aux activités de l’église de Westboro. Même si la décision fut en faveur de Westboro, le procès attira l’attention du public sur ce problème et provoqua de fortes réactions publiques à l’encontre de l’église.

- Casey Selwyn

Lire davantage:

Faire un commentaire dans n'importe qu'elle langue

Dossiers

Faire glisser vers la gauche pour faire apparaître tous les points forts


Le Débat Sur La Liberté d'Expression est un projet de recherche du Programme Dahrendorf pour l'étude de la liberté au Collège St Anthony, Université d'Oxford.

L'Université d'Oxford