Débat sur la Liberté d'Expression

Treize langues. Dix principes. Une conversation.

Connexion | Inscription | Mailing list

Loading...
1Nous, tous les êtres humains, devons être libres et avoir la possibilité de nous exprimer, et de chercher, recevoir et répandre informations et idées indépendamment des frontières.»
2Nous défendons l’internet et toute autre forme de communication contre l’invasion illégitime des pouvoirs publics et privés.»
3Nous exigeons et voulons créer des médias ouverts et divers afin de pouvoir prendre des décisions informées et participer pleinement à la vie politique.»
4Nous parlons ouvertement et avec civilité de tout type de différence humaine.»
5Nous n’autorisons pas de tabous dans le débat et la dissémination de connaissances.»
6Nous ne formulons pas de menace de violence et n’acceptons pas l’intimidation par la violence.»
7Nous respectons le croyant mais pas nécessairement le contenu de sa croyance.»
8Nous avons droit à une vie privée mais devrions aussi accepter la surveillance pour le bien public.»
9Nous devrions pouvoir contrer des insultes qui portent atteinte à notre réputation sans étouffer un débat légitime.»
10Nous devons être libres de débattre de toute limite à la liberté d’expression et d’information, justifiée par des raisons telles que la sécurité nationale, l’ordre public, la moralité et la protection de la propriété intellectuelle.»

Que manque-t-il?

Y a-t-il un sujet essentiel que nous n'avons pas évoqué? Un 11ème principe? Une étude de cas particulièrement éclairante? Dans cette rubrique, nous vous invitons à partager vos suggestions.


Exprimez-vous!
Aidez nous à améliorer les principes ci-dessous
afin qu'ils vous conviennent.
1Nous, tous les êtres humains, devons être libres et avoir la possibilité de nous exprimer, et de chercher, recevoir et répandre informations et idées indépendamment des frontières.»
2Nous défendons l’internet et toute autre forme de communication contre l’invasion illégitime des pouvoirs publics et privés.»
3Nous exigeons et voulons créer des médias ouverts et divers afin de pouvoir prendre des décisions informées et participer pleinement à la vie politique.»
4Nous parlons ouvertement et avec civilité de tout type de différence humaine.»
5Nous n’autorisons pas de tabous dans le débat et la dissémination de connaissances.»
6Nous ne formulons pas de menace de violence et n’acceptons pas l’intimidation par la violence.»
7Nous respectons le croyant mais pas nécessairement le contenu de sa croyance.»
8Nous avons droit à une vie privée mais devrions aussi accepter la surveillance pour le bien public.»
9Nous devrions pouvoir contrer des insultes qui portent atteinte à notre réputation sans étouffer un débat légitime.»
10Nous devons être libres de débattre de toute limite à la liberté d’expression et d’information, justifiée par des raisons telles que la sécurité nationale, l’ordre public, la moralité et la protection de la propriété intellectuelle.»

Que manque-t-il?

Y a-t-il un sujet essentiel que nous n'avons pas évoqué? Un 11ème principe? Une étude de cas particulièrement éclairante? Dans cette rubrique, nous vous invitons à partager vos suggestions.


Commentaires des lecteurs

2015-02-15T140315Z_726180222_GM1EB2F1ORJ01_RTRMADP_3_DENMARK-SHOOTING_0

Ian McEwan on free speech and religion

The celebrated English novelist on Islam's 'totalitarian moment' and why freedom of expression is not religion’s enemy but its protector.

Video game

RapeLay: a virtual rape game

A Japanese video game that involved raping women was banned three years after its creation following an international outcry by women's groups, writes Judith Bruhn.

Freedom to offend? thumbnail

Freedom to offend?

At the London School of Economics Students's Union Freshers' Fair members of the Atheist, Secularist and Humanist Student Society were asked to cover up their T-shirts displaying a Jesus and Mo cartoon. This panel discussion discusses the freedom to offend and how to balance freedom of expression and civility.

armenian

La loi française sur le génocide Arménien

En Janvier 2012, le Sénat a voté une loi qui criminalisait la négation de tout génocide reconnu par l'Etat, écrit Clementine Montjoye

Dossiers

What did the Buddha mean by ‘right speech’?

Matthew Walton explores the deeper Buddhist context of right speech – and soul-searching on Buddhist internet message boards.

Fear, farce and tragedy: how Turkey reacted to the Charlie Hebdo murders

Kerem Oktem describes the narrowing room for satire and free expression in Islamist-ruled Turkey.

Right Speech

Leslie Green speaks about the Buddhist concept of right speech.

Does Charlie Hebdo drift into racist caricatures?

The first edition of the magazine since the attack in which 12 people were killed featured a cartoon of Muhammad on its cover. Myriam Francois-Cerrah objects.

Charlie Hebdo is still alive – and kicking

Timothy Garton Ash on the first issue since the assassinations, and its Muhammad cartoon cover.

Against the assassin’s veto

Timothy Garton Ash suggests a European media week of solidarity, including republication of Charlie Hebdo cartoons.

Living in outrageous times

Peter Bradley argues that we should tolerate offence but be less offensive.

Google evaluates more than 500,000 URLs following ‘right to be forgotten’ ruling

By Timothy Garton Ash

Free to fantasise? Pornography and its harms.

Jo Fidgen discusses the tension between the consumption of violent pornography and its affect on sexual behaviour.

How Russia’s media pluralism was eroded under Vladimir Putin

Maryam Omidi describes a mapping of the Russian media landscape in 2014.

How the British press distorted reporting of… the British press

Martin Moore, of the Media Standards Trust, summarises an analysis of British press coverage of proposed new press regulation.

Google grapples with the ‘right to be forgotten’

Katie Engelhart attends the public hearing of Google’s Advisory Council, set up in response to a European Court of Justice judgement.


Le Débat sur la liberté d'expression est un projet de recherche du Dahrendorf Programme pour l'étude de la liberté à St Antony's College à l'Université d'Oxford. www.freespeechdebate.ox.ac.uk